LES FRUITS DE MER, DES SUPERALIMENTS


Les plateaux de fruits de mer sont les stars de l’été. L’occasion de faire le plein de vitamines, de minéraux et d’oligoéléments issus de l’océan. D’autant que chacun a son point fort…

En effet, les crevettes, crabes, huîtres et autres coquillages ou crustacés sont riches en nutriments bons pour la santé. On fait le point sur les nombreux bienfaits de ces délicieux fruits de mer.

Faites donc le plein de protéines et d’oméga-3 tout en gardant la ligne avec ces produits de la mer.

En plus, comme les fruits de mer sont peu caloriques, il est possible d’en consommer des portions généreuses. Ainsi, 100g de viande peuvent être remplacés par 150 à 200g de coquillages ou crustacés. Ce volume a l’avantage de rassasier, ce qui est important pour réguler le rythme alimentaire dans un contexte d’équilibre, et encore plus dans un contexte minceur.

De plus, les protéines sont les nutriments qui stimulent le mieux notre satiété. Grâce à leur teneur en protéines et à leur volume de consommation généreux, les fruits de mer sont donc des aliments rassasiants.

LA CREVETTE, POUR LE CŒUR

75 grammes de crevettes couvrent 60% de nos besoins en acides gras essentiels, qui agissent à tous les niveaux : en fluidifiant le sang, ils luttent contre l’hypertension artérielle, préviennent les troubles cardio-vasculaires et soulagent l’insuffisance veineuse.

Grâce à leurs propriétés anti-inflammatoires, ils sont aussi un atout contre l’arthrose, agissant comme des antidouleurs. Ils réduisent la fréquence des crises et aidant les patients à retrouver une meilleure souplesse articulaire.

Elles garantissent aussi la bonne marche du cerveau. En effet, une étude parue en janvier 2016 montre que les gros consommateurs d’oméga 3 traitent plus vite les informations. En outre, ils ont une meilleure mémorisation que les autres.

Enfin, ils renforcent la résistance au stress et aident à garder une belle humeur. La crevette est aussi très riche en vitamines du groupe B, agissant comme un anti-fatigue.

Le petit plus, c’est un aliment poids plume : 93 kcal/100 g (soit une dizaine de crevettes)… à condition de ne pas les noyer sous la mayonnaise !


LE BULOT, L’ANTISTRESS À VOLONTÉ

Si la moindre remarque vous met sur les nerfs, craquez pour une assiette de bulot ; Ce sont des alliés précieux pour faire baisser la tension nerveuse.

Leur secret ? Ils sont riches en magnésium, aux vertus calmantes : 100g (une cinquantaine) couvrent plus de 80% de nos besoins.

À cela s’ajoutent des vitamines B3 et B5, qui contribuent à réguler la production d’adrénaline, l’hormone du stress. Grâce à ce cocktail, vous retrouverez vite votre zénitude.

L’HUITRE, POUR L’IMMUNITÉ

Les huitres vous gardent en bonne santé. En effet, en dégustant quelques huîtres : 100g (entre six et huit coquillages), elles couvrent 60% de nos besoins en zinc, un minéral aux propriétés immunostimulantes. Elles ont pour rôle de neutraliser et de détruire les agents pathogènes avant qu’ils n’occasionnent des maladies infectieuses.

Cerise sur le gâteau, le zinc exerce une action séborégulatrice. Autrement dit, il donne un coup de pouce aux peaux mixtes et grasses pour lutter contre les boutons et accélérer leur disparition.

Enfin, en dégustant des huîtres, on fait le plein de bons minéraux. En effet, outre le zinc, elles sont aussi sources de magnésium antifatigue et antistress, de phosphore énergisant, de potassium indispensable au bon fonctionnement cardiaque, de calcium utile pour les os, de fer anti anémie et de sélénium antioxydant.

En bref, la composition idéale pour assurer la bonne marche de l’organisme et résister encore mieux aux agressions virales ou bactériennes.

L’ARAIGNÉE ET LE TOURTEAU

Si ce sont tous deux des crabes, ils ne se dégustent pas à la même saison. Le tourteau en été, l’araignée en hiver. Leurs apports nutritionnels sont en revanche quasi identiques : 95 calories, 18 à 20 g de protéines et 1 à 3 g de lipides pour 100 g de chair. Les deux renferment des minéraux : fer, zinc, cuivre et de la vitamine B12.

LE HOMARD, LE ROIS DES CRUSTACÉS

C’est le plus recherché des crustacés, surtout lorsqu’il provient de nos côtes au printemps et en été. Il possède une chair très maigre et serrée (90 calories pour 100g, 19% de protéines et moins de 1% de lipides). Ce qui lui confère un bon pouvoir rassasiant, et apporte un large panel de minéraux et oligoéléments.

LA LANGOUSTINE

Proche du homard, elle possède une saveur fine et affiche des apports nutritionnels quasi semblables à celui-ci : 100 g de chair apportent 90 calories, 1 g de protéines, 2g de lipides et de nombreux minéraux et oligoéléments. Elle se distingue en particulier par sa teneur élevée en iode.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout